Guide de survie face aux punaises de lit

Punaises Clic est un site d‘information sur les punaises de lit, créé en collaboration avec des médecins, et dédié aux professionnels de santé. Notre objectif est d’améliorer la prise en charge des punaises de lit et de leurs conséquences sur la santé.

Sur cette page vous trouverez tous les conseils et liens utiles pour vous permettre de prendre en charge vite et bien votre problème de punaises de lit

Etape n°1 : Confirmer le diagnostic

Si vous n’êtes pas encore certain de faire face à une infestation de punaises de lit, la première étape avant de lancer un quelconque traitement est de vérifier si votre logement est infesté ou non.

La première étape consiste en une inspection visuelle des zones à risques à la recherche des punaises ou de leurs traces. Les punaises de lit aiment les espaces confinés et sombres, elles peuvent se glisser dans une fente de l’épaisseur d’une feuille de papier plié en 2.

Elles ont tendance à nicher le plus proche possible des endroits où vous vous tenez la nuit, vous allez donc concentrer vos efforts sur :

ou trouver les nids de punaises de lit (sommier, matelas, canapés, fauteuils, tables de chevet)
  • Le lit et en particulier tous les petits recoins du sommier et de la tête de lit (les coutures, les emplacements où les lattes rentrent dans le cadre du lit, l’espace entre les pieds de lit et le sommier…){1,2,3,4}
  • Les abords du lit : les tables de chevet et leur contenu, les plinthes en particulier près de la tête du lit, l’arrière des tableaux et des cadres photo, les éventuels bacs ou affaires présentes sous le lit… {5,9,10}
  • Les canapés, les fauteuils et leurs abords (rideaux, goulottes électriques…), là encore en ciblant tous les petits recoins sombres et les coutures {6,7,8,11}

Dans ces différents recoins, vous pourriez trouver différents types d’indices (nb: les photos ci dessous sont celles d’infestations très avancées) :

  • Des punaises de lit et des nymphes vivantes ou mortes de la taille d’un grain de sésame à celle d’un pépin de pomme selon leur stade de développement.
  • Des œufs de punaises de lit, qui ressemblent à de petits grains de riz transparents d’environ 1mm.
  • Des restes de mues, de couleur jaune pâle, ce sont les anciennes carapaces de nymphes qui ont grandi.
  • Des déjections, de petites tâches noires qui ressemblent beaucoup à celles que pourrait faire un stylo plume que l’on aurait secoué.

Vous trouverez plus de détails et un « tuto » vidéo sur la méthode d’inspection pour trouver les punaises de lit et leurs traces sur cette page.

Si vous ne trouvez aucun signe d’infestation mais que tous vos autres symptômes semblent indiquer que vous êtes victime de punaises de lit, c’est peut-être simplement que l’infestation est très récente. Durant les 6 à 8 premières semaines il est bien souvent très compliqué de trouver ces traces, car elles sont très peu nombreuses.

Dans ce cas 2 solutions :

  1. Soit attendre quelques jours et réaliser une nouvelle inspection
  2. Soit recourir aux services d’un maitre-chien spécialisé dans la détection canine des punaises de lit. Un peu comme les chiens formés à la détection des explosifs, de la drogue, ou encore du COVID-19, certains sont désormais formés à signaler la présence des punaises.

Etape n°2 : Estimer votre niveau d’infestation

Une fois le diagnostic confirmé, la seconde étape va être d’estimer le niveau d’infestation, cela pourra largement influencer le mode de traitement.

Il n’existe pas de règle absolue en matière de punaises de lit, cependant :

  • Si vous avez clairement identifié la date de début de l’infestation, par exemple un voyage dans un lieu touché, et que celle-ci remonte à moins de 3 semaines, votre infestation peut être considérée comme très précoce.
  • Si vous n’avez trouvé aucune trace ni punaise, ou très peu, l’infestation date probablement de moins de 2 mois. Elle peut être considérée comme faible.
  • Si lors de l’inspection vous avez trouvé des traces ou des insectes très localisés dans une ou deux pièces, l’infestation date probablement de 2 à 4 mois et peut être considérée comme modérée
  • Si vous avez trouvé de nombreuses traces ou insectes, parfois sans même les chercher et/ou que vous en avez vu dans de nombreuses pièces, l’infestation date probablement de plus de 4 mois et doit être considérée comme importante.

Pour réaliser une estimation plus avancée, vous pouvez répondre aux quelques questions de ce diagnostic en ligne gratuit dédié aux punaises de lit.

Etape n°3 : Choisir votre stratégie de traitement

Une fois l’infestation confirmée et le niveau d’infestation établi, l’étape suivante est de choisir la stratégie de traitement la plus adaptée à votre situation. Il existe 5 grandes familles de traitements plus ou moins adaptées à votre situation et à votre mode de vie. Voici les éléments clés qui peuvent orienter votre choix (les prix sont estimés pour un appartement de 50m2) :

traitement des punaises de lit vapeur chimique canon à chaleur professionnel
1- Les traitements « maison » : 

Ils ne sont envisageables que dans le cas d’une infestation très précoce, au-delà ils ne fonctionneront pas. Ils demandent une grande rigueur.

  • Mode d’action : chimique et vapeur
  • Durée : 1 à 2 mois
  • Cout : Environ 200€
  • Ce traitement nécessite de traiter votre linge en parallèle (voir ci-dessous)
  • Taux d’efficacité : +/- 60% dans le cas d’une infestation très précoce

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce tutoriel qui récapitule en détail la marche à suivre pour réaliser un traitement maison contre les punaises de lit.

2- Les traitements chimiques contre les punaises de lit :

Ce sont les plus courants, ce n’est bien sûr pas le mode de traitement à privilégier si des personnes souffrant de troubles respiratoires vivent chez vous et ne peuvent pas être relogées durant cette période.

  • Mode d’action : insecticides professionnels en 2 ou 3 passages
  • Durée : 1 mois
  • Cout : 350€ à 400€
  • Ce traitement nécessite de traiter votre linge en parallèle (voir ci-dessous)
  • Taux d’efficacité : +/- 80%
3- Les traitements vapeur contre les punaises de lit:

Ces traitements sont inadaptés dans des appartements anciens (vieux parquets disjoints, poutres apparentes, coffrages…) où certaines zones seront inaccessibles avec la vapeur.

  • Mode d’action : Vapeur en 1 passage
  • Durée : 1 journée
  • Cout : 600€ à 1000€
  • Ce traitement nécessite de traiter votre linge en parallèle (voir ci-dessous)
  • Taux d’efficacité : +/- 80% dans un appartement non « complexe »
4- Les traitements par cryogénisation contre les punaises de lit :

Réalisés à l’aide de neige carbonique à -80°C, ils sont assez proches du traitement vapeur, mais fonctionnent aussi dans les appartements anciens.

  • Mode d’action : Neige carbonique en 1 passage
  • Durée : 1 journée
  • Cout : 900€ à 1200€
  • Ce traitement nécessite de traiter votre linge en parallèle (voir ci-dessous)
  • Taux d’efficacité : +/- 80%
5- Les traitements par canon à chaleur contre les punaises de lit :

Ce traitement consiste à faire chauffer l’ensemble de l’appartement à 60°C pendant plusieurs heures, de cette manière il n’est pas nécessaire de traiter votre linge et vos livres en parallèle du traitement.

  • Mode d’action : Générateur électrique et ventilateurs chauffant en 1 passage
  • Durée : 1 journée
  • Cout : +/- 2 000€
  • Ce traitement ne nécessite pas de traiter votre linge
  • Taux d’efficacité : +/- 80%

Pour vous faire une idée plus précise des traitements adaptés ou non dans votre situation, de leur coût et de leur disponibilité dans votre région, vous pouvez utiliser ce comparateur d’entreprise de traitement contre les punaises de lit.

Dans certains cas, si vous êtes locataire, les frais de traitement par une entreprise spécialisée peuvent être remboursés par votre propriétaire. Pour en savoir plus vous pouvez consulter cet article sur qui doit payer le traitement des punaises de lit.

Etape n°4 : Préparer votre logement pour l’intervention

Maintenant que votre stratégie est établie, il faut préparer votre logement au mieux afin que le traitement fonctionne le mieux possible.

Le protocole préparatoire est le même pour presque tous les traitements, exception faite du traitement par canon à chaleur qui ne nécessite que très peu de préparation. Cette exception mise à part, le gros du travail que vous aurez à réaliser va se concentrer sur votre linge et vos papiers.

En effet, les textiles (vêtements, linge de maison, rideaux…) et les papiers (livres, classeurs …) doivent être mis à part avant le traitement et traités séparément par vos soins pour ne pas servir de refuge aux punaises de lit. C’est la partie la plus lourde du traitement, et elle nécessite beaucoup de travail de votre part. Malheureusement il n’y a pas de « méthode miracle » et cette étape est absolument indispensable pour que le traitement fonctionne.

En amont du traitement vous allez donc :

  • Stocker votre linge dans des sacs poubelle fermés le plus hermétiquement possible
  • Stocker les livres dans de petits cartons ou dans des caisses en plastique que vous scotcherez pour les rendre hermétiques.
  • Afin de faciliter le travail du technicien, vous pouvez aussi décaler légèrement les meubles des murs, ouvrir les placards et les tiroirs… Afin de vous assurer qu’aucune zone ne sera oubliée lors du traitement.

Une fois le traitement de votre appartement réalisé, il va falloir traiter ces affaires qui sont enfermées afin de s’assurer qu’elles ne contiennent pas de punaises de lit, pour cela vous pouvez :

traitement du linge et des livres contre les punaises de lit machine 60 90 surgélation congélateur
  • Soit laver à 60°C et passer au moins 30mn au sèche-linge
  • Soit laver à 90°C en cycle long
  • Soit passer les affaires 5 jours au congélateur domestique à -18°C (il est possible dans certains cas d’acheter un congélateur d’appoint d’occasion pour aller plus vite)
  • Soit laisser ses affaires enfermées 18 mois (c’est le temps maximum pendant lequel une punaise peut survivre sans manger)
  • Soit faire appel à une entreprise spécialisée dans le traitement du linge contre les punaises de lit, qui viendra récupérer vos affaires et les surgèlera quelques jours à -40°C avant de vous les re-livrer (+/- 15€ à 20€ par sac de 100L)

Une fois ce traitement réalisé, les affaires doivent être de nouveau emballées, jusqu’à ce que vous soyez sûr que le traitement de votre logement a été efficace.

Vous pouvez trouver un tutoriel détaillé ainsi que quelques astuces sur le traitement du linge et des livres contre les punaises de lit ici.

Etape n°5 : Maximiser l’efficacité du traitement

Dernière étape mais non des moindres : maximiser l’efficacité du traitement afin de s’assurer que vous n’aurez pas à refaire tout ce protocole une deuxième fois.

Pour cela deux grandes catégories de conseils : Les erreurs à éviter et les actions complémentaires que vous pouvez mettre en place pour maximiser vos chances de succès.

Les erreurs à éviter dans la prise en charge des punaises de lit :
  • Sauf contrordre de la part du technicien présent chez vous, ne jetez pas vos meubles et vos affaires, c’est très rarement nécessaire et c’est aussi le meilleur moyen de propager l’infestation au reste de l’appartement ou de l’immeuble.
  • Soyez particulièrement vigilant lorsque vous vous rendez au travail ou chez des proches, ne partez qu’avec des affaires fraichement traitées afin de ne pas emmener de punaises de lit chez eux. De la même manière, évitez de recevoir chez vous durant cette période. Si des personnes interviennent régulièrement chez vous (nounous, infirmières, femmes de ménage…), prévenez-les afin qu’elles prennent leurs précautions.
  • Ne vous isolez pas et parlez-en autour de vous, c’est important de pouvoir évacuer tout le stress lié aux punaises, et si, malheureusement, vous aviez contaminé et/ou été contaminé par un proche, cela permettra que le problème soit pris en charge le plus tôt possible.
  • Dans le cas d’un traitement chimique, ne quittez surtout pas votre logement pendant le mois de traitement : ce n’est pas très agréable, mais votre présence est indispensable pour attirer les punaises et les encourager à marcher dans les insecticides
  • Dans le cas d’un traitement chimique toujours, ne lavez pas les sols pendant les 15 jours qui suivent les 2 ou 3 pulvérisations, sinon vous allez retirer l’insecticide et le traitement ne fonctionnera pas.
traitement vapeur et terre de diatomée contre les punaises de lit naturel
Les actions que vous pouvez réaliser en complément du traitement professionnel :
  • Vous pouvez utiliser en complément du traitement professionnel de la terre de diatomée. Cet insecticide naturel à base de silice provoque des micros-coupures sur les punaises. Attention cependant, lorsqu’elle est inhalée la terre de diatomée est extrêmement nocive. Elle doit donc être utilisée dans des endroits clos et manipulée avec précaution. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cette page sur l’utilisation de la terre de diatomée contre les punaises de lit.
  • Vous pouvez aussi, en complément d’un traitement chimique, réaliser un traitement vapeur par vous-même des zones les plus infestées. Ce traitement doit être réalisé avant l’intervention de l’entreprise, sinon il va retirer l’insecticide. Le traitement vapeur a le mérite d’éliminer les punaises à tous les stades de leur développement de l’œuf jusqu’à l’adulte. Vous pouvez trouver des machines spéciales en location sur des sites comme le bon coin ou dans des boutiques spécialisées pour quelques dizaines d’euros. Vous trouverez ici un tutoriel détaillé sur l’utilisation de la vapeur contre les punaises de lit.

Un dernier conseil :

Se débarrasser des punaises de lit c’est un marathon, pas un sprint. Il faut prendre le temps faire les choses bien, dans l’ordre et avec une grande rigueur !